L'achat

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter :
  1. La fiabilité
  2. Diagnostiquer l’état
  3. Éviter les pièges
  4. Acheter une 124
  5. L’avis des propriétaires
  6. Annonces sélectionnées

1

 fiabilité

Les « 124 » sont réputées fiables et robustes. C’est entre autres pour ces raisons qu’elles firent les beaux jours des chauffeurs de taxi durant leur longue disponibilité en concession (+10ans). Aujourd’hui encore dans de nombreux pays les 200D,250D voir des 300D sont utilisées par des professionnels pour transporter des voyageurs d’un point à un autre dans un confort toujours apprécié. La fiabilité des moteurs Diesel et essence n’est plus à démontrer avec des compteurs kilométriques qui ont bien souvent largement dépassé les 500.000km sans embûche à condition toutefois de bien les entretenir et de leur porter une attention digne de l’étoile qui orne la calandre. Comme tous les constructeurs Mercedes a fait progresser sa 124 au fil des ans. Voici une liste non exhaustive des petits travers qui ont été rectifiés tout au long des 11 ans d’existence au sein de la gamme moyenne Mercedes-Benz®

Carrosserie / extérieur (Qualité parfaite et excellent vieillissement.)

Étanchéité Modèles 85 à 88: entrée d’eau par le toit ouvrant; résolu en nov. 1988.

Enjoliveurs. Modèles 85 à 93: plastique débordant vulnérable, aisément rayé.

Finition / Équipement (Habitacle très soigné, assemblage solide et surtout sellerie extrêmement résistante.)
Verrouillage central.Modèles 85 à 88: panne due à une infiltration d’humidité dans les moteurs électriques.
Lève-vitres. Modèles 93-94: quelques pannes sur les moteurs électriques ou sur la crémaillère pour les coupés.
Sièges. Modèles 85 à 87 : légers grincements; quelques cas d’affaissement de banquette. Problèmes résolus en février. 1987
Toit ouvrant. Tous millésimes : traînées après 5 ans sur le garnissage intérieur.
Mécanique (Faible taux de pannes et endurance exceptionnelle des moteurs. Sauf sur les diesels du début, et notamment le 5 cylindres.)

Moteur 2 litres. Modèles 85 à 88 problème de chaîne de distribution et de tendeur; se manifeste par un bruit anormalement métallique dans les hauts régimes. Nombreux cas de rupture prématurée, vers 40-60 000km. Amélioration en février 1988: adoption d’une chaîne double et graissage renforcé.

Moteurs diesels. Modèles 85 à 89: Poussoirs hydrauliques défectueux; se manifeste par un bruit. Amélioration partielle en novembre 1987, totale au millésime 90.

Moteurs 200D et 250D. Modèles 85 à 89 : incidents sur le joint de culasse à partir de 100-120 000km, surtout sur le 2.5l

Moteurs 250D et 300D. Modèles 85 à 89: effet « Bonanza »; fonctionnement heurté à bas régimes, trous à l’accélération, vibrations importantes. Phénomène moins fréquent à partir d’octobre 1987. Problème complètement résolu depuis le millésime 90. Modèles 93 (les derniers à 2 soupapes par cylindre) : problème de chaîne de distribution à partir de 50 à 120 000 km; se manifeste par un bruit de distribution accru. Nécessite intervention sur chaîne de distribution. Dans le même temps, problème sur rattrapage hydraulique des soupapes.

Moteur 250D . Modèles 85 à 87: risque de fêlure de la culasse peut survenir dès 60 000km. Améliorations partielles en 1986 et 1987; totalement résolu en 1988.

Moteurs 280/320/400/420/500. Modèles 93 à 95 : risque important de faiblesse des faisceaux de gestion moteur après 10 ans d’usage.

Injection diesel. Versions 250D et 300D de 85 à 87: à-coups, problème de pompe et de boitier de régulation.

Pompe à eau. Diesels de 85 à 90: pompe défectueuse, à remplacer à partir de 65 000km. Première amélioration, partielle, depuis 89. Versions diesels de 93 à 96: à nouveau quelques incidents; mais les traces de liquide de refroidissement sur le côté de la pompe (par l’orifice de sécurité) n’indiquent pas forcément une défaillance.

Alternateur. Versions 200D/250D de 85 à 90 : quelques défaillances prématurées.

Silentblocs moteur. Diesels de 85 à 88: supports moteur à remplacer à partir de 50 000 km. Versions 250D et 300D multi soupapes de 94 à 96: vibration métallique au ralenti, à partir de 50-70 000 km dû à l’usure du silentbloc moteur AV Dr

Embrayage. Modèles 85 à 88: problème de butée d’embrayage (surtout sur les diesels). Broutement au démarrage; éliminé avec un nouveau disque au millésime 89.

Boîte automatique. Modèles 85 à 87: fuite d’huile, détérioration des pignons vers 160 000 km; à-coups de fonctionnement. Modification en janv. 87 (seulement en avr. 88 sur la 300E). Modèles 90-91: problèmes de passages de rapports vers 120 000 km (bague en téflon défaillante). Modèles 94-95: quelques faiblesses de BVA sur quelques voitures.

Transmission. Versions 250D et 300D de 85 à 90: bruit métallique, problème sur l’arbre de transmission secondaire et volant moteur. Résolu dès sept. 89.

Pont. Modèles 85 à 88 : bruit accru vers 80-110 km/h. Atténué par la pose de masses d’équilibrage sur arbres de roues. Première amélioration au millésime 87, totalement résolu au millésime 89. Modèles 93 à 95 : recrudescence d’incidents à fort kilométrage, c’est à dire à plus de 160-180 000km. Pont devenant bruyant, croisillons usés; exige une remise en état.

Freinage. Versions diesels de 85 à 90: fuite d’huile sur la pompe à vide. Première amélioration au millésime 89. Tous millésimes : défaillance fréquente de la pompe à vide. Attention : si le problème n’est pas traité à temps (le conducteur est alors confronté à une baisse sensible de l’assistance), le roulement du galet, usé, peut finir par gripper: endommagement possible de la pompe d’injection. Versions diesels de 93-94: mauvaise série de plaquettes usées dès 15 000km.

Échappement. Modèles 85 : vibrations et rupture de la ligne d’échappement en entrée de silencieux AR.

 
1
1
1
1
 
2
Vaste sujet que l’achat d’une voiture d’occasion, surtout lorsque c’est une Mercedes avec la réputation de solidité qui caractérise la marque. Lors d’un rendez-vous il est important de garder la tête froide et de savoir poser les questions importantes qui vous aideront à vous faire une opinion réaliste de l’auto. Après un tour de la voiture et avant tout essai, il est intéressant de faire une étude sérieuse des factures et du carnet d’entretien. Cela aide à se faire une première idée sur l’entretien de cette 124. Ainsi, vous saurez vers quoi porter votre attention lors de l’essai sur route ce qui vous permettra de constater par vous même si certains travaux ont effectivement été réalisés ou si d’autres sont à prévoir. Agir ainsi c’est faire preuve de bon sens et ce n’est pas spécifique à l’achat d’une Mercedes d’occasion.
Diagnostic

Avant tout il faut savoir écouter d’une oreille le vendeur et de l’autre s’attacher à ce qu’on voit et à ce qu’on pourrait essayer de nous dissimuler. S’il est clair que la majorité des propriétaires n’y connaissent pas grand chose en mécanique, c’est à vous de faire la démarche de connaitre les points importants à surveiller car le vendeur aura tendance à surestimer l’état de son auto « elle roule parfaitement, c’est une vraie horloge« , »aucun problème depuis que je l’ai ! » « attention ce n’est pas une voiture neuve, elle a quand même plus de 20 ans, mais elle n’a aucun problème « . En mécanique, pas de blabla, il faut du concret.

D’origine, une Mercedes est livrée avec un carnet de maintenance. Celui-ci doit normalement suivre la voiture lors de ses révisions. Il indique les travaux à effectuer pour un kilométrage bien précis et valide la révision par un autocollant placé sur le montant intérieur de l’aile avant gauche visible depuis le fauteuil conducteur portière ouverte. A défaut, un propriétaire devra fournir les factures des différents entretiens qu’il a effectué. Quoiqu’il en soit, il est important de vérifier le kilométrage indiqué lors de ces révisions et de le comparer avec ce qu’affiche le véhicule à vendre. Vous devez aussi comparer ces données avec les différents résultats de contrôle techniques.

Cliquer sur les illustrations pour les voir en gros plans
1
1
1
1
1
Carnet de maintenance 1
Autocollants révision 1
Carnet rempli 1
Facture d’entretien 1
Révision 1

La 124 à beau être une Mercedes, comme toutes les voitures elle a besoin d’un entretien régulier réalisé dans les temps et surtout elle doit rouler souvent ! La 124 d’un vendeur indélicat aura eu tendance à passer la plupart de son temps au garage pour des pannes de plus en plus coûteuses et parfois même non résolues, c’est bien souvent pour cette raison que ce type de vendeur cherche à s’en séparer…quitte à la brader.

Comme toujours, il existe des traces d’usure habituelles sur les voitures, la 124 n’échappe pas à la règle. Au niveau de la carrosserie, peu de choses à remarquer. Le point faible de la 124 se situe au niveau de ses pare-chocs, ses optiques et sa calandre. La taille de ces éléments est liée à des impératifs de sécurité et d’aérodynamisme ce qui les rend sensibles aux éléments extérieurs (graviers, stationnement etc.). De la rouille peut aussi apparaitre aux coins, sous les ailes et sous les bas de caisse surtout si l’auto a couché dehors ou connu l’humidité.

Cliquer sur les illustrations pour les voir en gros plans
1
1
1
1
Avant droit 1
raccord aile portière 1
Profil avant gauche 1
Profil 3/4 gauche 1
Pot d’échappement 1
Logo sportline1
Attardez-vous sur l’état des fixations des optiques avant. Il ne doit pas y avoir de jour entre le bas du phare et le haut du PC, c’est un joint qui fait la jonction. Sur les phases 1 et 2 il existe un jour entre le haut de la calandre et le phare, c’est normal, en bas de la calandre un morceau de caoutchouc doit être présent pour maintenir celle-ci contre le phare. En cas de chocs répétés (lors de manœuvres de parking) ce sont ces éléments qui sont le plus sujets à des déformations plus ou moins importantes. A l’arrière, c’est l’angle de l’aile en bas des feux qui est parfois la victime de conducteurs maladroits. Un peu de rouille à cet endroit indiquera que la bosse n’est pas récente. Il ne doit pas y avoir de mauvais ajustements entre les différentes pièces de carrosserie. La 124 de ce point de vue est véritablement une Mercedes !
Cliquer sur les illustrations pour les voir en gros plans
1
1
1
1
1
Angle d’aile enfoncé 1
Bosse aile arrière 1
Capitonnage de coffre 1
Jantes oxydées / sans verni 1
Choc sur spoiler 1
A surveiller sur les 124 entre 1984 et 1992 le milieu des ailes arrières. L’absence de renfort dans la garniture du coffre peut avoir eu des conséquences visibles si un objet « baladeur » a été transporté dans le coffre. On le verra par une petite bosse sur la surface de l’aile. Pour vérifier si la voiture a eu des retouches de peinture, il faut d’une part voir l’auto dehors avec une lumière du jour bien présente. s’éloigner de quelques mètres et bien s’attarder sur la couleur/luminosité de l’ensemble de l’auto. On ne doit pas constater de différence entre une aile et une portière. Idem pour les bas de caisse des phases 2 et 3. Ensuite, se mettre dans le prolongement de l’auto, la joue à quelques cm de la voiture, on ne doit pas constater d’effet peau d’orange sur la peinture. D’origine les nombreux traitements extérieurs réalisés par Mercedes font de la 124 une vraie référence en terme de qualité de peinture. L’endroit le plus fragile reste la plaque située sous les phares avant, très sensible aux graviers lors des trajets sur autoroute. Un autre élément simple à vérifier depuis l’extérieur, le pot d’échappement, il ne doit pas présenter de rouille perforante à son extrémité sur une voiture de moins de 200.000km sauf bien entendu si l’auto est utilisée pour de petits trajets en ville ou si le moteur est mal réglé, dans ce cas l’eau présente à froid fera des ravages sur cette partie particulièrement sensible à un mauvais entretien. Ne pas négliger l’état des jantes. La présence massive de rouille ou d’oxydation peut signifier que l’auto dort dehors depuis de longues années. De profondes rayures peuvent aussi indiquer un ancien choc sur le train roulant.
Cliquer sur les illustrations pour les voir en gros plans
1
1
1
1
1
Calandre cassée 1
Importante fuite de pont 1
Un pont en parfait état 1
Pot en mauvais état 1
Rouille importante 1
Avant de s’occuper de l’intérieur, un petit tour sous la voiture qui peut déjà indiquer beaucoup de choses. Ne serait-ce qu’en regardant au sol. Si l’auto vient juste de s’arrêter et que des tâches d’huile apparaissent déjà, méfiez-vous. Un pont peut avoir quelques traces d’huile, après 100.000km mais cela doit rester très localisé. Le pot d’échappement peut avoir quelques points de rouille à l’avant du moteur, vérifier que les points d’attache sont encore intacts en secouant légèrement la ligne. L’arbre de transmission doit tourner très légèrement sur lui-même de quelques millimètres pas plus. Surveiller l’état des flectors de boite et de pont. Les trous doivent avoir une forme ronde. S’ils se sont ovalisés ils seront à changer. La boite de vitesse doit être propre. Un léger suintement peut-être visible dans des limites raisonnables. Les passages de roue doivent encore laisser visible le Blackson et la couleur de la caisse.
Cliquer sur les illustrations pour les voir en gros plans
1
1
1
1
1
dessous d’aile propre 1
Joint de pare brise C124 1
Rouille sous baie pare brise 1
Preuve de révision 1
Usure siège conducteur 1
3

Acheter une voiture n’est bien souvent que le début d’une histoire. Un chèque se signe en quelques secondes, devenir officiellement propriétaire d’un véhicule ne demande que guère plus de temps, mais parfois le cauchemar arrive juste après… les premiers kilomètres. C’est pour cette raison qu’il est primordial de bien connaître vos droits et recours AVANT d’acheter. Étudier le marché, regarder attentivement les descriptifs des annonces, la cote habituelle et la provenance de l’auto. Même si globalement le marché de l’occasion en France est assez sérieux, il reste malheureusement un fort pourcentage de Mercedes-Benz dont le passé n’est pas aussi transparent qu’il semblerait. Certaines ayant tendance à perdre leurs factures ou leur carnet d’entretien, d’autres ont été importées dans des conditions douteuses en dehors du réseau Mercedes-Benz France sans oublier celles remontées avec des pièces non adaptées.

Pièges

Toutes ces raisons doivent vous inciter à redoubler de méfiance sur le kilométrage et l’état réel. Une 124 sans vitres électriques à l’avant n’est pas d’origine française. La couleur jaune pâle est typique d’un taxi allemand, l’étrange mariage des teintes carrosserie / intérieur sont également des signes d’une auto non française (voiture verte avec intérieur rouge etc.). Bien entendu l’origine étrangère d’une 124 n’est pas forcément un mauvais signe. En Allemagne, par exemple, la marque bénéficie d’un véritable culte ce qui implique un excellent entretien de la majorité des voitures. Comme toujours il y a aussi une part du marché d’occasion qui n’est pas à la hauteur de la réputation de la marque. Ce sont souvent ces mauvais exemplaires qui passent la frontière pour berner l’acheteur novice. En principe les 124 importées possèdent moins d’équipements en série comparées à celles 100% française. En Belgique les 320 n’avaient pas en série un réservoir de 90 litres et l’intérieur cuir, justifiant ainsi une différence de prix. Notez cependant que les taxes dans les autres pays européens peuvent être élevées pour les voitures de plus de 2 litres de cylindrée, on constate alors des tarifs de revente inférieurs à ceux pratiqués en France, le marché de ces grosses berlines étant réduit.

Une bonne méthode pour connaître un peu mieux la voiture que vous désirez acheter est l’analyse de son VIN (numéro d’identification Mercedes-Benz). Il est inscrit sur la carte grise ainsi que sur le devant du radiateur dans le compartiment moteur. Il commence par wdb124…. Demandez ce numéro au vendeur et rendez-vous sur le site du club russe Mercedes-Benz. Ce numéro vous indiquera l’année de production, l’origine de l’auto et ces options. Il y a quelques bugs (les voitures françaises sont indiquées comme venant de Monaco) mais d’une manière générale il est assez fidèle à la fiche constructeur. Vous pourrez avoir la traduction des codes option dans la rubrique « options » de notre site. Notre club peut aussi vous renseigner sur un numéro de série grâce à notre abonnement au système EPC de Mercedes-Benz.

Les bonnes affaires saines existent encore, surtout depuis l’augmentation du prix de l’essence. Les grosses berlines comme les 124 font peur pour leur consommation (craintes pas totalement fondées lorsqu’il s’agit des modèles Diesels) mais attention à ne pas céder au chant des sirènes surtout si c’est la première 124 que vous voyez. Une 124 Diesel avec peu de kilomètres proposée à un tarif nettement plus bas que la cote peut cacher bien des choses. Bien établir si le kilométrage est « réel et certifié » (par les factures et le carnet d’entretien à jour) ou simplement « compteur » c’est très important pour l’avenir de l’auto. Les grandes révisions ont lieu tous les 60.000km c’est une bonne indication pour vérifier avec les factures si le kilométrage est correct. Une 124 qui présente des signes d’usure au niveau de l’assise en bas à gauche du fauteuil conducteur affiche généralement au moins 150.000 kilomètres à son compteur. Cette partie de l’assise s’abîme du fait du peu d’espace disponible entre le volant et le fauteuil lorsque vous vous installez. Votre dos frotte et à la longue même le cuir aura tendance à se trouer.

Hormis de possibles pannes impromptues, il n’y a pas grand-chose à changer sur une 124 avant 150.000km Méfiez-vous d’un joint de culasse remplacé ou un échange de boite de vitesse si l’auto affiche moins de 200.000km au compteur. Cela peut-être le signe d’un mauvais entretien ou d’une conduite peu adaptée à la voiture. Toutes les réparations importantes doivent se justifier par des factures. Elles doivent s’étaler dans le temps. Attention à une voiture vendue sous la côte dont le propriétaire a déjà fait de nombreux frais. Cela peut indiquer un sérieux problème que le vendeur ne peut plus assumer financièrement, il décide alors de se débarrasser de ce cadeau empoisonné en attirant les acheteurs avec un prix plancher.

Cliquer sur les illustrations pour les voir en gros plans
Fiche J 84/9-96 INC n°957 - 6 septembre 1996 1 1 1 1 1

Les voitures

d’occasion

Compteur douteux
Emplacement des identifiants
Numéro du moteur M104
Numéro du moteur M102
Vérifier les infos du C.T
4

Établir une côte d’achat d’occasion d’une Mercedes-Benz est toujours un véritable casse tête car de nombreux éléments entrent en ligne de compte. Contrairement à beaucoup de véhicules plus communs, les Mercedes ont une véritable côte d’amour que l’on peut assimiler à une seconde vie en occasion. Ceci est probablement directement lié à la qualité de fabrication qui a fait la réputation de la marque à l’étoile. Dans la quête d’une W124 en parfait état, les adhérents du club proposent leur aide au travers du forum de discussion de l’Amicale. Une rubrique « bientôt propriétaire » permet à nos adhérents de préparer leur achat en profitant des conseils des uns et des autres. La cote des W124 n’est pas encore stabilisée car les derniers exemplaires vendus neufs datent de 1997 (en version cabriolet et break) alors que les plus anciens sont datés de 1985 (berline). De ce fait, le prix de vente est encore très variable et dépend pour beaucoup de l’état, des options et surtout du passé et de l’entretien de l’auto. Les prix peuvent varier de 1.000€ (voir moins pour un véhicule en panne) à plus de 20.000€ (cabriolet E320, versions préparées AMG, E500 et dérivées avec moins de 100.000km). La moyenne actuelle se situe autour de 6000€ pour un véhicule parfaitement entretenu, avec un kilométrage raisonnable et de nombreuses options.

Acheter
 
5

Le forum de discussion de notre club propose une rubrique sondage afin de rassembler l’opinion des différents propriétaires. Nos adhérents y trouvent de nombreuses enquêtes leur permettant de découvrir la diversité des équipements, des gouts, des couleurs et la richesse de la communauté des passionnés de W124. La mise en relation des propriétaires situés dans une région et membres de notre club est facilitée au travers de notre annuaire qui permet un tri par département ou bien avec l’aide de notre carte régulièrement mise à jour.

Avis
6

Voici une sélection d’annonces reçues par le club et mises en ligne sur notre forum.

Rubrique d'annonces sur notre forum
Notre club par le biais de son forum met en ligne quelques annonces de Mercedes W124 à vendre. L’Amicale des Mercedes W124 dégage toute responsabilité sur le contenu de ces annonces. Nous ne sommes pas responsables de l’état des véhicules que nous n’avons ni vu ni essayé. Ces annonces sont déposées uniquement à titre informatif par nos visiteurs.

 

Annonces